Flex

Curiosités sonores

+

Imaginez, je suis sans un parc, et là, il a quelque chose d’intrigant, il fait des sons étranges. Je m’approche intrigué(e), une femmes semble travailler, elle a une table avec des objects, de l’électronique, elle m’apprend que ce sont des objets qui font du sons, ses instruments inventés, des trapèzes en métal fin qui font un son chantant. Elle m’invite à venir écouter une expérience à elle, elle dit que ce sont des instruments comme celui-là qui seront à mon écoute. J’y rentre. Au début j’y vois des bulles de lumière sur les murs, et j’entends un son qui glisse. Je m’approche, c’est un de ces instruments, comme une langue en métal, elle se tord en pleurant, quand je m’approche une, derrière moi, se met à lui répondre, une lumière bleue l’entoure en dansant, vanDedans la seconde semble encourager la première, et dans un crescendo elles se taisent. Mes yeux s’habituent à la noirceur, et je commence à voir qu’il y a beaucoup de langues de métal. Une plus grande au fond, commence à gronder, il semble avoir un pique-bois de métal dessus, d’ailleurs une texture qui me semble naturelle et vivante l’entoure de lumière. Maintenant, je décide de m’asseoir sur le tabouret qui est au milieu. En trios, en duos, en solo, le metal chante, danse, la lumière rebondit et jusqu’à un silence, et là, dans une vague sonore, de bas en haut, toutes se mettent à m’entourer, et dans un frisson, je n’ose plus bouger, d’ailleurs, elles ne bougent plus, et dans un accord envoutant elles se taisent laissant une lame, grande comme celle d’un couteau suisse, se faire frapper avec de minuscules baguettes. Je lui souris avant de quitter. La femmes est toujours là, et je la remercie pour ce concert personnalisé. Je lui demande pourquoi elle fait ça, et elle me répond: est-ce que vous auriez été visiter mon installation s’il elle avait été ailleurs? Et bien, non.

Ambulantes

+

vanDehors L'ensembles d'instruments inventés et automatisés de Flex est exposé à l'intérieur d'un fourgon accessible que les gens du publique sont invités à venir visiter.

Pouvant aller en milieu urbain et rural, Flex ambulant peut aller prêt des gens. Avec un temps d'installation minimal, il est possible d'arrêter ce curieux fourgon le temps d'un après-midi ou pour quelques jours, dans une fête, un festival, lors de tous types d'évènements ou encore de façon impromptue.

Flex ambulant est proche des gens, où qu'ils soient.

Interactives

+

vanDedansLumiere Que ce soit avec le VR, le jeu vidéo, l’art web interactif, on retrouve de plus en plus de narrations où la linéarité temporelle devient plus souple, voire disparaît. Avant l'existence du média fixe, la bande, le théâtre, la musique avait plus de souplesse. Maintenant avec ces autres formes de supports, où l’interactivité avec le spectateur est bien présente, il est maintenant tout à fait possible de mettre totalement de côté toute forme de linéarité. De plus, avec les technologies, il est possible d’avoir une réaction non pas nécessairement directe, mais plutôt intelligente, à cette interactivité que ce soit pré-codé, en machine learning ou de l’intelligence artificielle.

Dans l'installation, il y aura un série de senseurs de présence. Le but est de connaître l'énergie et le niveau d'écoute et d'attention du visiteur, entre autre. Le but ultime est de partir de l'ingénierie inverse de ma pratique d'improvisation et de composition pour pouvoir faire improviser/jouer l'installation comme si c'était un grand instrument que je jouais moi-même à ce moment là, à ce visiteur là.

une œuvre de Sonia Paço-Rocchia

+

soniaSlinkySonia Paço-Rocchia a une pratique diversifiée allant de la composition à l’installation sonore cinétique interactive en passant par, l’art web, le code créatif, la lutherie numérique, la lutherie brute et l’improvisation libre. Le coeur de son oeuvre est sonore; sa recherche est sur les formes ouvertes et la prospection de nouveaux timbres.

Un peu à la manière de peintres qui font leurs propres pigments, le faire fait parti de sa démarche. Elle fait elle-même ses instruments, ses constructions, son code, ses interfaces, ses partitions... Son travail gagne à cette prise de contrôle en gardant une conséquence, un perfectionnisme et une beauté brute qui lui est propre et unique.

Flex est la cinquième œuvre d'une suite d'installations sonores, cinétiques, interactives et in situ qu'elle nomme Sentier sonore, dont les pièces ont été vues par plus de 15 000 personnes en Europe et partout au Canada, et ont a reçus le supports de plusieurs organismes soit les Pépinières Européennes, Transculture, City Sonic (Belgique), Ouvrez grands vos oreilles, Labsessions, SAT, StudioXX, N4T, Oboro (Montréal), The Cannery (South Penobscote, Maine), Tone Deaf, Modern Fuel Gallery (Kingston), Centre d’art Auger, Carré 150, FIMAV (Victoriaville), Daïmôn, 150ième de la confédaration (Hull), Toronto International Electroacoustic Symposium, New Adventures in Sound Art, Toronto, Quai 5160 Maison de la culture de Verdun, Praxis (Laurentides), Espace F, PHOS (Matane), Centre d'art visuel d'Alberta, New Music Edmonton, Titanik (Finlande), CALQ avec l'Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité des Laurentides et le fond d'exploration et déploiement numérique.

De la suite Sentier sonore, il y a Hélix, une pièce pour ensembles d'instruments inventés automatisés fait à partir de slinkies, Tubes, Scies, et Lames qui est pour égoïnes automatisées de 10 pieds.

www.musinou.net

Dès printemps 2019

+