: About the artistMiscellaneous › Recipes


Gâteau sans sucre ou pain aux fruits

Parfais si vous ne pouvez pas manger de sucre.

J’ai tendance à appeler ce gâteau "pain", car alors les gens s’attendent moins à un dessert bien sucré.

Les ingrédients secs

Pour la farine, j’aime mieux les farines complètes, elles tiennent plus longtemps au ventre. Pour un gâteau plus léger, vous pouvez la couper avec de la farine blanche. J’ajoute parfois du gruau aussi.

Quelque chose pour que ça lève! Poudre à pâte ou bicarbonate de soude ou levure... Si vous voulez un pain bien tasser, vous pouvez aussi décider de ne rien ajouter...

Pas de sucre, on avait dit!

Les ingrédients liquides

Oeufs. Je dirais un oeuf pour deux/trois tasses d’ingrédient sec.

Quelque chose de gras, du beurre fondu je préfère, mais de la marguerine ou de l’huile fera l’affaire, environ autant de gras que de jaune d’oeuf.

Une banane écrasée, si vous voulez. Je trouve que ça donne un bon goût et que ça sucre gentilment, mais, si vous aimez pas les bananes ou que vous en avez pas, c’est pas plus grave. Vous pouvez aussi y écraser des fruits que vous avez (qui s’écrasent bien), ou alors de la compote.

Là il faut mélanger et ajouter du lait, ou de l’eau, ou du lait de soya jusqu’à ce soit d’une assez facile à mélanger mais pas trop liquide.

Fruits secs (ou pas secs)

Des noix, des graines de tournesols ou de citrouilles, des dattes en petits morceaux, des raisins secs, des abricots séchés, ou des fruits frais coupés en morceau, comme des pommes, des poires, des pêches...

Touche cannelle

J’adore la cannelle, mais, en plus, quand je goûte la cannelle, ça fait dessert, j’ai même l’impression que c’est sucré. C’est un bon tour que je me joue. Ça pourrait être de la muscade ou autre chose.

Four

Beurez ou huilez un moule, farinez-le, et mettre le mélange dedans. Four à 200°C (350°F) pour 30 à 50 minutes.

Manger!

J’aime mieux le pain quand il a un peu refroidit, c’est alors aussi plus facile d’en faire des tranches. Mais ça peut être vraiment bon chaud avec un peu de crème(si comme moi, vous ne pouvez pas manger trop de sucre mais que pour le gras, c’est ok)! Si vous faites ce gâteau pour des gens que vous doutez qu’ils apprécient le côté "sans sucre" de ce gâteau, offrez la possibilité de le soupoudrez de sucre à glacer ou faites un coulis de fruits.

Couscous à la Sonia

Quand on dit couscous, on pense à 5 heures dans la cuisine, dont une pour laver les chaudrons.

J’aime bien le couscous, mais durant mes années d’étudiantes, je n’avais ni les 5 heures, ni les chaudrons pour le faire dans les règles. Mais un désir de manger équilibré! Oui, c’est possible!

Et d’ailleurs, je n’aime pas faire la vaisselle...

Donc, voici un couscous à faire en 10 minutes, avec un seul chaudron à laver.

Ouvrir les armoires

D’abord faire chauffer la poêle. Pendant ce temps là, vous ouvrez le frigo et les armoires pour voir ce que vous aller bien pouvoir mettre dans cette poêle. Un seul ingrédient obligatoire: de la semoule de couscous.

Vous en n’avez pas? Mettez de l’eau à réchauffer, faite des pâtes, du riz, des vermicelles de riz...

Vous pouvez pas en manger parce que vous avez une diète sans gluten? Vous pouvez utiliser du fonio, ça ressemble au couscous, mais c’est plus long à cuire, donc, il faut le faire dans une casserole à part.

Faire revenir (facultatif)

Avant que la poêle fonde, ajouter un peu d’huile, ou de beurre, ou de marguerine, ou du gras. Vous évitez le gras? Prenez une poêle anti-adhésive et puis, pas de corps gras. Vous pouvez faire revenir, des grains de sésames et/ou des oignons et/ou des lardons.

Viande ou poisson ou tofu (facultatif)

Ensuite c’est le temps de mettre de la viande, si elle n’est pas cuite, ou des saucisses, des mergez par exemple. Si vous avez un restant de poulet ou du jambon, ils peuvent attendre un peu. Vous pouvez mettre aussi du poisson, je conseille un poisson fort, goûteux car sinon le goût va se perdre dans le mélange. Évitez les poissons pleins d’arêtes, ou alors il faut le faire cuire à part et les enlever. Ça peut aussi être du tofu. Alors, il faut l’émietter et mettre quelques épices avec et/ou du vin et/ou de l’huile de sésame ou n’importe quoi pour lui donner un goût chouette.

Légumes (facultatif)

Pendant que ça cuit, il faut couper les légumes. Carottes et/ou brocoli et/ou chou-fleur et/ou chou et/ou champignons et/ou tomates et/ou poivrons (quand vous avez plusieurs couleurs, c’est joli) et/ou céleri et/ou épinard (j’adore) et/ou courgettes et/ou fèves... Mettez à cuire les légumes qui prennent plus de temps en premier. Personnellement j’aime bien les poivrons presque crus, pour qu’ils croustillent encore. On peu mettre les champignons avec les oignons au début, pour le faire dorer, et les retirer ensuite et le remettre à la fin, mais aussi, on peut les mettre avec les autres légumes, ils se débrouillent bien comme ça aussi.

Herbes et épices (facultatif)

Quand les légumes sont dans la poêle, on peut mettre des épices et des herbes, j’aime bien les herbes de provences et/ou du basilique frais et/ou du poivre et/ou de l’ail et/ou .... Aussi, de l’huile de sésame, ça donne du goût. Une envie de piquant? Quelques goûtes de tabasco!

Noix (facultatif)

J’aime bien aussi ajouter des amandes tranchés ou des noix de Grenoble en miette, particulièrement si je n’ai mi aucune viande/poisson/tofu au début. Des raisins secs? J’aime bien quand il y a quelque chose d’épicé dans tout ça.

Liquide et semoule

Si n’aviez pas de semoule, il faut arrêter maintenant et mettre ce mélange sur votre riz ou pâtes ou autre.

Quand tout ça vous paraît assez cuit, il faut ajouter un liquide. Parfois les légumes font un peu de jus, il faut prendre ça en considération quand on ajoute le liquide. Le liquide, ça peu être du jus de tomate et/ou une sauce à spaghetti de maman (ou du métro) et/ou du vin (particulièrement bon si vous avez mis du poisson) et/ou du bouillon et/ou de l’eau. Plus il y a de liquide plus il y aura de semoule. Donc, pas trop, mais juste assez. Il faut attendre que ça bout. Une fois que ça bout il faut retirer la casserole du feu, éteindre le feu, et puis ajouter la semoule dans la casserole. Si vous n’ajoutez pas assez de semoule, ce sera très liquide, ce n’est pas mauvais, mais ça prend une cuillère pour manger. Si vous ajoutez trop de semoule, vous aurez de la semoule qui ne cuira pas, et puis ça fait mal aux dents. Le truc c’est que quand on met la semoule, elle boit le jus, alors elle change de couleur. Quand il n’y a plus assez de jus, elle ne change plus de couleur immédiatement. Aussitôt que ça arrive, c’est le temps de ne plus ajouter de semoule.

Au secours! J’ai ajouté trop de semoule! Faites bouillir de l’eau et ajoutez l’eau bouillie, petit à petit, sur la semoule, en mélangeant. Attention de ne pas en mettre trop.

À table

Il faut ensuite mélanger. C’est le temps alors de se servir un verre, de jus ou de vin ou d’eau, de mettre la table, de nettoyer le comptoir. Ça cuit en quelques minutes, quand on goûte la semoule ne devrait plus faire crouch, alors, c’est près. Vous servez dans un bol, avec une cuillère, et puis vous pouvez mettre des morceaux de fromage sur le dessus, ils fonderont, et puis c’est bon.

Bon appétit.