: instrument: Brass

Nouvelle vie, nouvelle ville (extrait de la création)

Symphonie portuaire sur l’arrivée de Jeanne Mance et Paul de Chomedey sur l’île de Montréal
Pour quintette de cuivres, égoïne, égoïnes à tiges, traitement en temps réel en quadriphonie, trains, bateaux et basilique


Une commande du Musée Pointe-à-Callière
Site de Magnitude 6

Symphonie portuaire 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer que je serai la compositrice de la prochaine Symphonie portuaire de Montréal. C’est officiel!

Une symphonie pour cuivres, trains, bateaux et autres surprises portant sur l’arrivée de Jeanne Mance en 1642 sur l’île de Montréal, pour le 375ième anniversaire de Montréal.

26 février et 12 mars, 13h30
Vieux port de Montréal

Nous sommes à la recherche de musiciens bénévoles qui désirent jouer du bateau ou du train. Contactez-moi si vous êtes intéressé.

VibraLib présente Eclec-T



VibraLib
duo de multiples trompettes avec électroacoustique et traitement en temps réel.

Frédéric Demers, Multiples trompettes
Sonia Paço-RocchiaMusicienne électroacousticienne et traitement en temps réel

Eclec-T est un spectacle-concert clé en main de pièces mixtes du répertoire et de créations. Eclec-T est un spectacle-concert où virtuosité instrumentale, électroacoustique et traitement en temps réel, improvisation libre et dirigée et théâtralité forment un tout inspirant.

Extraits de compositions de ce vidéo:
Il temps-te, par Sonia Paço-Rocchia
To Bee, par Monique Jean
Face à face II, par Charles Quevillon

Filmé durant MNM Montréal Nouvelle Musique 2015

Caméra, Michel Smith
Son, Mathieu Marcoux
Montage, Sonia Paço-Rocchia

Il temps-te

Culbutes de variations, d’improvisations, d’effets sonores dans un enrobage d’espace avec un soupçon de théâtralité.
pour cornet, flugle, trompette piccolo, trompette et déplaceur de sons

Parce que le temps passe tout le temps.

He’s always on time. The time runs, he must runs. But sometime, he stops the time, just the time of a dream. Take the time do dream and live.

This piece is mostly written, but contains some improvisations.

Sadly we don’t hear the electronics so well in this version. The piece is quadraphonic and sounds from the cornet are process and used in the space. Sometime turning obsessively clockwise around the listener.


Culbute, ça tourne, le temps! Toujours, il faut tourner en rond, regardez l’aiguille, elle fait chanter, le coucou, et tourne, tourne, tourne, tourne encore! Tic tac, tic tac, tic tac, tic tic... tic tic... tic tac! Dit, stop le temps! Il peut dire, mais, le temps, il ne veut rien comprendre, Tic! ou alors, il est sourd! Tac!



Cette pièce est dédiée au bout-en-train énergétique, Frédéric Demers qui m’a fait connaître le cornet, un si bel instrument qui est malheureusement en voie de disparition. Alors, maintenant je mange la crème glacée dans une assiette.

Merci à Nicolas Cousineau pour la copie de cette pièce.

(video) en grand format: Le vidéo du concert de fin doctorat de Frédéric du 4 avril 2006